Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Les éditoriaux > BOUSSAC pestiférée ou BOUSSAC martyre ?

Communiqué de presse 28/03/11 FAPT

BOUSSAC pestiférée ou BOUSSAC martyre ?

lundi 28 mars 2011

Que se passe-t-il donc sur la plaque Courrier de Boussac ?
La Poste ne renouvelle pas la place de Directeur d’Etablissement !

C’est toute la proximité qui est en train de disparaître à la Poste, ça a commencé par les Bureaux d’Ordre qui ont été supprimés, les UGRH qui ont remplacé mais de plus loin, maintenant, ce sont les UGRH que l’on va supprimer. Plus rien sur le département de la Creuse en matière de gestion du personnel !

A Boussac, un cran de plus a été atteint ! C’est le Directeur d’Etablissement Courrier qui ne sera pas remplacé. Un seul encadrant va-t-il suffire pour tout mettre en œuvre pour un fonctionnement optimal au service des usagers et du personnel.

Pourtant il me semble avoir entendu dire que certains cadres sur la DOTC erraient de mission en mission et de fait déprimaient fortement sans aucune vue sur le lendemain !

On ne va pas me faire croire non plus qu’il n’y a pas de cadre supérieur en France succeptible de venir en Creuse !

Va-t-on profiter de la mutation du dernier DET pour rayer purement et simplement une plaque courrier du schéma postal creusois ?

Plusieurs questions se posent :

-Vengeance politique ?

- pénurie ?

-ou simplement logique de baisse de la masse salariale ?

En tout cas, une des réponses qui ressort de cette initiative régionale, c’est que maintenant, la Poste s’aperçoit qu’elle est au taquet en terme de reprise d’emplois d’agents de classe I et II ( facteurs) et commence à « gratter » sur l’encadrement !

La CGT FAPT a demandé auprès de la Direction régionale Courrier ainsi qu’au siège à ce que la plaque de Boussac reste entière et que l’emploi de DET soit comblé dans les délais les plus brefs !

La CGT FAPT appelle la population et les agents de la Poste à s’indigner de cette logique productiviste de la Poste et à le lui faire savoir !