Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Articles courants > La CGT, ça n’est pas que la lutte,

La CGT, ça n’est pas que la lutte,

samedi 5 septembre 2009

Ce vendredi 04 septembre 2009 à la salle des fêtes rue coq, notre ami Philippe responsable syndical au syndicat des cheminots de la Souterraine et néanmoins responsable à la politique financière de l’Union Locale a scellé sa vie professionnelle par une fête.

Du monde, beaucoup de monde s’était empressé pour venir lui témoigner leur sympathie, plus d’une centaine de personnes, dont son épouse Hélène et ses enfants, des responsables syndicaux, de l’Union Locale, Catherine BAILLY Secrétaire Générale de l’Union Départementale, Raymond AUMARECHAL responsable du secteur juridique de l’UD, Cédric LADENISE de la section des cheminots de La Souterraine, Christian DAVAN SECRETAIRE REGIONAL DES CHEMINOTS ufcm cgt de LIMOGES, Jean-Marie AUBESSARD, Secrétaire Général du secteur CGT de LIMOGES, Jean-François MUGUAY, Maire de la Souterraine, dont Philippe est Conseiller Municipal, difficile de citer tous les noms.

Plusieurs ont pris la parole, et d’autes auraient voulu la prendre, mais ça n’était pas possible.

Nous avons appris par ces interventions que Philippe renseignait les Usagers de la SNCF de façon très précise, et ainsi de l’Usager qui demandait combien de gare pouvait-il y avoir entre La Souterraine et Vannes, notre ami Philippe ayant compris "La Havane" répondis sans hésitation six gares (CIGARE), il semblerait que l’Usager en question réfléchit encore sur cette réponse, nous avons appris également que Philippe avait proposé à la direction de nommer le train de "midi six" Catherine, bien entendu la dite direction ayant refusé cette appellation farfelue "le train Catherine Midicis", et semble-t-il que toute sa carriere aurait été jalonnée d’anecdote de ce type, comme quoi, le boulot c’est pas toujours triste.

Ensuite tout le monde est passé à l’apéritif et et pour une partie qui est restée pour un repas.

Philippe a eu de nombreux cadeaux, témoignage de l’affection de tous ceux qui ont la chance de le connaître.

Camarades de luttes, mais

la CGT, c’est aussi la fête

La soirée en quelques photos