Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Activité départementale > Le 28 avril, plus nombreux, dans toutes les entreprises pour nos (...)

Le 28 avril, plus nombreux, dans toutes les entreprises pour nos revendications, en grève et dans les manifs pour imposer le retrait de la loi travail !

10 h 30 Monument de la Résistante Avenue Charles de Gaulle à GUÉRET

mercredi 27 avril 2016, par Cancigh Serge

On veut un Code du travail qui protège, conforte et offre de nouveaux droits pour les salariés !
On ne veut pas de la Loi travail qui répond aux exigences du Medef et de la finance !

Jeunes, privés d’emplois, salariés, retraités, apprentis, citoyens, nombreux sont ceux qui se mobilisent dans la rue depuis le 9 mars dernier.
Bien que le gouvernement paraisse arcbouté, droit dans ses bottes sur son projet (pour l’instant) la mobilisation a commencé à porter des fruits en direction de la jeunesse avec plusieurs annonces qui si elles ne règlent rien sur le dossier de la loi El Khomri répondent partiellement à de « vieilles revendications » portées par les organisations de jeunes. C’est du mieux pour les conditions de vie et l’insertion professionnelle des étudiants, c’est la révision des minimas apprentis notamment. Ce sont de premiers gains pour la jeunesse arrachés par la mobilisation de tous.
Nous ne sommes pas dupes c’est aussi une tentative du gouvernement pour tenter de diviser la jeunesse des salariés, et de leurs organisations syndicales,
Le gouvernement se trompe, il renforce même la pertinence de la démarche de la CGT qui appelle les salariés à se réunir dans leurs entreprises pour définir les revendications sur tous les sujets qui les concernent, débattre du rapport de force à créer pour gagner dans l’entreprise et obtenir le retrait de la loi travail en convergence avec les autres salariés, dans les journées nationales unitaires de grève et manifestations.
Partout où les salariés se mobilisent dans leur entreprise on constate des victoires, des projets patronaux remis en cause, des gains sur les salaires, sur l’emploi. Les luttes locales nourrissent l’ancrage des mobilisations et renforcent le besoin de convergences des salariés entre eux.
La CGT vous invite à prendre votre avenir en main, à vous syndiquer et créer votre syndicat pour faire entendre votre voix dans votre entreprise, votre branche. Renforcer le syndicalisme, c’est se doter d’outils pour renforcer ses droits et ceux des collègues, c’est peser sur les choix de l’entreprise, c’est participer à une dynamique collective porteuse de progrès et de solidarité.
Oui nous allons gagner le retrait du projet de loi travail et imposer l’ouverture de négociations pour un Code du travail du 21e siècle, pour les 32 h, pour travailler moins et permettre à tous de travailler, pour une autre répartition des richesses que nous créons par notre travail.
De l’argent il y en a ! depuis le début de la « crise » les dividendes versés aux actionnaires ne cessent de grimper, les salaires des dirigeants explosent comme leurs primes, les entreprises perçoivent de l’argent public et sont de plus en plus exonérées de cotisations sociales.
De l’argent, il y en a beaucoup caché dans les paradis fiscaux comme l’a de nouveau révélé le scandale PANAMA PAPERS.
Autant d’argent qui fait défaut pour la collectivité, la protection sociale, la santé, les retraites….

Le 28 avril, avec ceux qui dès le 9 mars dernier ont participé à construire la mobilisation, rejoints le 31 mars ou le 9 avril par d’autres jeunes, salariés, privés d’emplois, retraités, citoyens renforçons le mouvement social, en débrayant et manifestant partout en France.
10 h 30 Monument de la Résistante Avenue Charles de Gaulle à GUÉRET