Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Activité départementale > Le 9 avril on marche pour le retrait de la loi travail et pour le progrès (...)

Le 9 avril on marche pour le retrait de la loi travail et pour le progrès social ! 10 H 30 RASSEMBLEMENT PLACE BONNYAUD A GUERET

vendredi 8 avril 2016

Le 31 mars dernier, 1,2 millions de manifestants ont exigé le retrait du projet « El Khomri » et un code du travail moderne, protecteur pour toutes et tous.
Le gouvernement entendra et s’y pliera, si ensemble nous faisons encore grandir le rapport de force.
La CGT, avec Fo, FSU, Solidaires, Unef, UNL, Fidl appelle à faire du samedi 9 avril une grande journée de mobilisation avec grève et manifestations partout en France.
Plus de 70 % de la population se déclarent opposés au projet. Jeunes, retraités, actifs, salariés, privés d’emplois, parents, citoyens… nous pouvons contribuer à la réussite de cette journée, avec ceux qui étaient dans la grève, dans la rue, le 31 mars et ceux qui n’ont pas encore participé aux mobilisations.
Gagner des droits nouveaux, permettre à tous les salariés de bénéficier d’un même code du travail que l’on soit salarié d’une grande entreprise, d’une TPE ou de l’artisanat, c’est possible.
Gagner des droits nouveaux, c’est aussi revendiquer, proposer et négocier dans chaque entreprise, sur les salaires, les conditions de travail, le temps de travail….A partir d’un socle commun de droits : le Code du travail !
La loi « El Khomri » c’est quoi ?
C’est travailler plus pour gagner moins, c’est plus de droits pour les employeurs et moins pour les salariés. Le projet de loi c’est pouvoir être viré plus facilement, c’est subir le chantage à l’emploi en favorisant les licenciements y compris avec des licenciements économiques dans des groupes dégageant des bénéfices !
C’est le risque maximal pour les salariés et la sécurité pour les actionnaires, alors que les dividendes qui leur sont versés progressent chaque année.
C’est aussi la remise en cause des 35 heures et des repos alors que travailler 32 heures est la solution pour travailler mieux et travailler tous. La remise en cause des 35 heures affectera à la fois la vie dans le travail et hors travail en pénalisant, notamment encore les femmes.