Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Comité de Chômeurs et Précaires > Réponse à la Présidente du MEDEF

Réponse à la Présidente du MEDEF

mercredi 25 mars 2009

Le 17 Mars, Laurence PARISOT, Présidente du MEDEF, a été d’une agressivité sans borne contre la CGT et les grévistes, les accusant de mettre en péril les entreprises.

Ce sont ces vautours assistés qui licencient, qui appauvrissent, qui excluent, qui cassent notre Service Public, ex. « la Santé –l’Education Nationale, la SNCF – l’EDF/GDF , etc, etc » les Entreprises au profit des actionnaires insatiables qui sont des donneurs d’ordres.

Pour casser la grève, la patronne des patrons est prête à tout, voulant culpabiliser les salariés, « elle parle du coût de la grève pour le patronat » elle oublie volontairement qu’une journée de grève est « un coût réel pour le salarié ».

Elle affiche avec arrogance son incapacité à comprendre que nous voulons une vie, une retraite décentes, une réelle indemnisations pour les DE , un salaire qui ne soit pas qu’à la hauteur des aumônes accordées de mauvaise grâce aux travailleurs précaires.

Ce patronat ultralibéraliste est sourd face à toutes nos revendications et il est prêt à toutes violences pour nous anéantir.

Marie-France CATHERINE

Comité des Privés d’Emploi

de la Creuse