Union Départementale CGT de La Creuse
Accueil > Activité départementale > Souffrance interdite (com com des 4 provinces)

Souffrance interdite (com com des 4 provinces)

vendredi 22 juillet 2016, par Cancigh Serge

Guéret, le 20 juillet 2016

Depuis plusieurs mois de graves atteintes à la santé des personnels sont dénoncées par les syndicats CGT – FO et FSU de la fonction publique territoriale de la Creuse.
Ces atteintes ont fait l’objet de trois rapports successifs par la Médecine du travail, l’Inspection du travail et un Cabinet d’expertise agréé ALIAVOX, qui ont donné lieu à la désignation d’un médiateur par le PREFET.

A l’occasion de la réunion du Conseil communautaires du 12 juillet à CRESSAT, tout rassemblement public et tout accès à la salle du Conseil se sont vus interdits par un arrêté municipal du Maire de CRESSAT.

Une trentaine de citoyens et de personnel concernés se sont néanmoins présentés à l’entrée de la salle dont ils ont été refoulés avec violence verbale et physique. Un élu de l’opposition ainsi que notre camarade Brigitte Parelon de la coordination syndicale CGT des territoriaux de la Creuse, ont été victimes de coups portés par le Maire de Cressat, membre du conseil communautaire.

Les Unions départementales CGT – FO – FSU de la Creuse dénoncent fermement ces faits gravissimes et appellent le gouvernement, à travers son représentant préfectoral ; à prendre les mesures urgentes nécessaires de protection des citoyens et des représentants syndicaux face à de tels agissements délictueux.

Les Unions départementales CGT – FSU – FO demandent que la situation des agents de la communauté de commune des 4 provinces face l’objet d’une attention particulière de la part du représentant du Gouvernement.

Elles demandent que la sérénité revienne dans ce dossier et que soient pris en compte les différents rapports.
Elles exigent la mise en place d’un dialogue social nécessaire au règlement de la situation des agents.